menu

Grapus
Ce livre est un véritable état des lieux contemporain. N’Djaména, la capitale du Tchad est montrée ici sous une forme plurielle et subjective à travers une expérience littéraire et photographique issue de résidences d’artistes européens et de photographes tchadiens invités
par l’Institut français du Tchad.

Textes
Nimrod et Nyl / Djasrabé Ndingamndoh / Mathias Kokosso / Olivier Ngariri / Mathias Aguénadé / Abdoul-Aziz Ishak Lamine
(atelier d’écriture)
Patrick Giraudo, Évelyne Decorps

Photographies :
Abdoulaye Barry
Philippe Guionie (Myop)
André Lejarre (Le bar Floréal)
Anissa Michalon
Olivier Pasquiers
(Le bar Floréal)
Photocamp-Tchad
Maurice Weiss (Ostkreuz)

Éditeur :
Créaphis




 
  •  couv
  •  pont Chari
    Fleuve Chari. Photo Bicrabé Bantola
  •  essence
    vente (souvent illegale) d'essence. Photo Mahamoud Ali Ahmat Bello
  •  serv munic
    Personnel d'entretien municipal. Photo Kram-Ral Narabaye
  •  double intér
  •  noir
    Photo Philippe Guionie
  •  portable
    Bordure du Chari, quartier Habena. Photo Anissa Michalon
  •  texte weiss
    Maurice Weiss avait photographie le Palais de la justice à N'Djamena. Ici son texte.
  •  balance
    Palais de la Justice. Extrait d'une des photos de Maurice Weiss
  •  panoramas
    Trois panoramiques d'André Lejarre
  •  texte Nyl
    L'écrivain Nimrod présente un poème de Nyl
  •  quartier chaud
    Aux abords du marché central. Photo Abdoulaye Barry
  •  vieux habitants
    Photos : Oliviers Pasquiers
  •  carte
    D'Jaména, le Tchad